19/04/2017

Usines PIEPER Herstal

 

PIEPER.1.jpg

PIEPER.2.jpg

La société anonyme des Anciens Etablissements Pieper

Biographie

Cette société est créée le 4 août 1905 ; elle reprend les actifs des Ets Pieper mis en liquidation.

Toutefois, contrairement à cette dernière, ses activités se limitent à la fabrication d’armes : fusils de chasse et carabines. Dès 1907 elle cède les usines de la rue des Bayards et de Nessonvaux et fait bâtir une nouvelle usine à Herstal, au 73 de la rue Petite Foxhalle.

En 1908 elle reprend un contrat Bergmann pour la livraison de pistolets automatiques au gouvernement espagnol puis danois. Par la suite elle met en fabrication la gamme des pistolets de poche Bayard, brevetés par son nouveau directeur, Bruno Clarus. S’y ajoutent une carabine et un pistolet de tir dits semi-automatiques (modèles 1912). La firme installe une cartoucherie et entame la fabrication de munitions pour armes de poing.

En août 1914, les AEP sont contraints de travailler pour l’occupant allemand à qui ils fourniront de grandes quantités de pistolets Bayard, des baïonnettes pour Mauser et des pièces détachées pour pistolets Parabellum P08.

En 1918, malgré une crise sévère dans l’armurerie, la production reprend sous la direction de Joseph Declaye. Tandis que se poursuit la fabrication traditionnelle d’armes de chasse, celui-ci fait breveter et fabriquer un nouveau pistolet (modèle 1923), deux carabines à verrou (modèles 1921 et 1927), des revolvers type Smith & Wesson et une carabine à répétition automatique à chargeur tubulaire.

1934 voit l’adoption d’une version améliorée de la mitraillette Schmeisser-Bergmann par l’armée belge. Les AEP en obtiennent la commande (Mitraillette 34), de même que celle de la transformation d’une partie des vieux Mauser 1889 en Mauser modèle 89/36. Jean-François Declaye succède à son père à la tête de l’entreprise.

En 1940 l’usine est réquisitionnée par les troupes d’occupation. Une direction allemande est désignée pour organiser la production de mitrailleuses lourdes pour la Luftwaffe.

Libérés par les Américains en septembre 1944, les AEP reprennent difficilement leurs activités : fusils de chasse, carabines à verrou et à air comprimé, nouveau pistolet automatique 6,35 Browning, mitraillettes Sten .La société liégeoise ARMO leur confie la fabrication du fusil de chasse Actionless à détentes cachées : ce sera un fiasco.

La firme, placée en concordat de faillite en 1953, doit pratiquement cesser ses activités en 1954. La plupart des bâtiments seront vendus en 1956 et détruits en 1957.

Production armurière.

Fusils de chasse à chiens extérieurs et Hammerless ; pistolet Bergmann-Bayard 1908, 1910/21 ; pistolets de poche Bayard mod.1908, 1911 et 1912 (brevets Bruno Clarus) ; fusil-mitrailleur Berthier ; carabines et pistolet .22 semi-automatiques (modèles 1912) (brevets Warnant et N.Pieper); carabines à verrou modèles 1921 et 1927 ; carabine à répétition automatique n° 7 (brevets Joseph Declaye) ; revolver Bayard modèle 1926 n° 10, 11 et 12 ; mitraillette belge modèle 34 ; fusil de guerre modèle 89/36 ; carabines à air comprimé Bayard ; pistolet 6,35 New Model ; mitraillettes Sten ; fusil de chasse Actionless à détentes cachées.

Brevets déposés en Belgique

Deux brevets pour une carabine à verrou (1919) – en réalité un brevet Joseph Declaye ; Un brevet pour une mitraillette Sten améliorée (1952)

Marques déposées

Reprise d’une partie des marques déposées par Henri Pieper (dont le chevalier Bayard en deux versions différentes) ; illustration du pistolet de poche Bayard 1908 ; Demi-Bloc ; Anciens Etablissements Pieper Herstal ; Adler

PIEPER.3.jpg

PIEPER.4.jpg

PIEPER.4.png

PIEPER.5.jpg

PIEPER.6.jpg

PIEPER.7.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.